La part de fortune - Étincelles Astro

On me demande souvent ce que signifie la part de fortune dans la carte du ciel.

Tout d’abord voyons  ce que sont les parts. D’un point de vue étymologique, en latin le mot « pars » signifie « ce qui nous est attribué ».

D’un point de vue mathématique le part est un point virtuel, c’est la projection de la distance entre deux facteurs d’un thème (généralement des planètes), à partir d’un troisième (le plus souvent l’Ascendant, le point le plus mobile du thème). On pourrait dire que les planètes indiquent l’effet dans l’espace, les maisons dans le temps, alors que les Parts participent des deux en indiquant « le point sensible » résultant à la fois des effets dans le temps et dans l’espace. Il y a toujours trois facteurs entrant dans le calcul d’une part (EXEMPLE pour la part de fortune : ASC + Lune – Soleil). Les parts se calculent différemment si le thème est diurne ou nocturne.

Une Part peut se comparer à 3 pieds d’une chaise indiquant la place logique et objective du 4ème assurant stabilité se traduisant par la confirmation ou l’infirmation des premières impressions après déduction à l’observation d’une configuration planétaire.

Selon Alexandre Volguine « la question des parts paraît particulièrement importante à celui qui se penche sur la tradition astrologique, car il n’y a pas d’auteur sérieux qui n’en n’utilise quelques-unes, tout  au moins la plus connue de toute : La part de fortune(…) Un horoscope (thème) habituel se résumant uniquement aux planètes en signes et maisons, parait aussi pauvre et squelettique à côté d’un thème de parts qu’un immeuble qui n’a pas encore de fenêtre et de porte à côté d’un immeuble de luxe achevé » Les cahiers astrologiques N°152

 

La part de Fortune : Définition

Voici son symbole dans votre thème natal

.Je reprends la définition de Denis Labouré « le mot fortune est de venu synonyme de chance, d’abondance, de bonheur et de jouissance. Cela ne recouvre pas sa signification ancienne plus large (…) cette part signifiait la vie, le corps et aussi son âme, sa force, la fortune, les biens et le profit, mais également éloge et bonne réputation, honneurs et reconnaissance. » définition tirée du livre Clé de l’astrologue efficace.

 

  • Le calcul astrologique:
  • Dans un thème diurne : elle se calcule asc+ lune- soleil
  • Dans un thème nocturne : elle se calcule asc +soleil- lune

 

La part de fortune en maison

Voici quelques descriptions de la part de fortune en maisons , mais comme toujours dans une analyse il faudra que plusieurs facteurs se confirment avant de pouvoir les prendre en considérations.

En maison 1: et plus particulièrement, en conjonction avec l’Ascendant, elle provient automatiquement de la conjonction des luminaires donc se produit lors d’une naissance en nouvelle lune. « Cette double rencontre indique, pour son bénéficiaire, d’une part, une vie qui ne manquera pas d’obstacles car les nativités placées sous le signe de la nouvelle Lune sont toujours mouvementées, d’autre part une certaine confiance en soi. Les individus ayant cette indication possèdent, si l’on peut dire, leur chance entre leurs mains (). Qu’ils naissent avec l’avantage d’un patrimoine important ou sans aucune fortune. Ils devront  dans tous les cas déployer beaucoup d’énergie pour vaincre les difficultés qui ne leur manqueront pas ou, tout au moins, pour les supporter. Il peut exister aussi chez chez personnes une grande capacité physique de résistance à la souffrance et au mal » ().

 

En maison 2: elle est l’indication d’une grosse fortune au sens le plus matériel, quelle qu’en soit l’origine. Il y a vraiment un « amour » des biens de ce monde et de  leur jouissance. Le sujet a le goût du confort et accepte difficilement la médiocrité. Dans certains cas, le natif pourrait employer les moyens les plus dangereux et les plus inavouables pour acquérir les biens qui lui manquent. Dans l’hypothèse la plus favorable, les grandes charges et les hautes positions sont souvent l’apanage de personnes ayant cette position, puisque ces emplois s’accompagnent généralement d’une certaine chance financière.

 

En maison 3 : marque un esprit peu pratique. La fortune du natif peut se borner à assurer l’existence de ses familiers, ou servir une passion particulière. En tout cas, l’activité personnelle prime et sera nécessaire. Ce sera un serviteur dévoué, un être qui accomplira sa vocation com­me un sacerdoce, un chef dont la vie appartiendra à son parti ou à sa patrie. L’individu profite des ressources de son milieu. Il dépensera son temps et ses biens au profit de recherches particulières ou au dévouement d’une cause qui, quelquefois, peut n’être que la sienne »… ().

cette position de la Part de Fortune semble être particulièrement significatrice dans les thèmes des écrivains.

 

En maison 4: elle est par excellence l’indication d’un héritier, et même dans le cas d’une création personnelle, celle-ci s’exerce dans un cadre qui tend à devenir héréditaire ou traditionnel au sens large du terme. « Parfois, l’esprit du natif est strict, formaliste, aussi difficile envers soi qu’envers les autres. Aussi la part ainsi placée n’est une indication de chance que si la personne qui la possède ne prétend pas rompre avec tous les liens sociaux, ni réussir trop vite. Un artiste retrouvera les grandes règles traditionnelles, un esprit religieux remontera aux origines de la foi première » ().

 

En maison 5: celle de l’audace des entreprises, elle signifie une assurance sur l’avenir fondée sur la capacité d’expansion de l’individu. C’est une de ses meilleures positions avec la IIe et la Xe maison . Doué de confiance en soi et de chance, « l’individu est conscient de la protection invisible qui lui est impartie. Il est poussé par une ambition presque inconsciente qui est l’assurance de sa future réussite. Aussi sa vie peut-elle être marquée par une ou plusieurs dates décisives, qui changent radicalement l’orientation de sa destinée. L’assurance personnelle des êtres ainsi marqués leur donne un certain pouvoir magnétique sur autrui, ce qui, par contrecoup, assure leur fortune. Cela peut être l’indication d’une vie longue, sans doute parce que, à cette place, la Part de Fortune est en trigone avec l’Ascendant. ().

 

En maison 6: elle donne le goût du travail bien fait et le besoin d’un rendement maximum, ce qui peut donner un patron exigeant ou un ouvrier modèle. Quel que soit le niveau social, le travail sera nécessaire au natif à une époque de son existence, et ce travail, quelle qu’en soit la nature, lui sera généralement favorable. Ce n’est pas une indication de chance pure, puisqu’elle se manifeste à travers l’activité obligée du sujet. Le rendement financier est égal à l’effort fourni, qui ne le sera jamais en pure perte.

 

En maison 7: elle indique la faveur et la chance relative. « Nous n’irons pas jusqu’à dire que la fortune vient en dormant pour les personnes qui jouissent de cette particularité. Elle accorde une certaine action sur autrui. Ce peut être le signe d’un général victorieux ou simplement d’un homme qui a réussi dans son métier. Mais pour réussir et pour vaincre (ou convaincre), il a fallu agir. Si toutefois le thème paraît contraire à une activité constante, la nonchalance apparente s’enrichira de toutes les faveurs de la diplomatie et du dilettantisme. Et comme les êtres com­portent presque toujours un mélange de leur complémentaire, même le général victorieux pourra se muer en diplomate, de même que le dilettante pourra passer à l’action (). Les personnes ainsi marquées agissent par leur présence, la sympathie qu’elles répandent, sinon par leur force. La faveur dont elles jouissent auprès de leurs amis, de leurs relations, de leurs supérieurs ou de leurs disciples leur tient lieu de fortune et elles auront toujours le vivre et couvert assurés dans une maison amie » ().

 

En maison 8: elle indique que la chance touche le natif par l’intermédiaire d’une autre per­sonne, cette maison étant celle des biens d’autrui, et souvent par la mort de celle-ci. C’est un signe d’héritage. ().

 

En maison 9: la part dans cette maison poussera l’individu à s’intéresser aux mondes lointains et même aux mondes invisibles. Le natif sera curieux de la re­cherche des causes. Une idée supérieure sera sa forme personnelle du bonheur, même si elle peut paraître chimérique au commun des mortels. Sans doute ceci n’empêchera pas le natif de gagner de l’argent, mais ce sera d’une manière seconde, indirecte et occulte. Ses ressources sont mystérieuses, car en général son activité est peu pratique. Mais cette maison assure au natif une protection relative, qui lui permet d’échapper à la préoccupation du rendement immédiat et utile de son effort » ().

 

En maison 10: elle annonce une chance relative malgré les chutes possibles après lesquelles l’individu retombe sur ses pieds, étant plein de ressources et capable de recommencer plusieurs existences ou épuiser plusieurs vocations, en prenant le point d’arrivée comme point de départ d’une évolution nouvelle. Il a la capacité et le goût de gagner sa vie, même en cas de fortune personnelle, mais lorsque les résultats ne répondent pas à ses efforts, on a affaire à un caractère difficile et revendiquant. l’autorité naturelle qui émane de lui (elle) le (la) sortira toujours du rang par progression constante ou par sauts brusques.

 

En maison 11: position heureuse pour la Part de Fortune –, elle indique la popularité immédiate de l’individu, la réussite dans ses projets. Il peut avoir trop tendance à considérer l’approbation comme chose due, et essaie de l’obtenir par tous les moyens, car chez lui l’esprit d’indépendance ne contrarie pas le sens du collectif. Cette ambiance amicale, cet appel à la bienveillance et à la gentillesse éveille une certaine puissance de suggestion et s’accompagne d’amour de la gloire, mais ses désirs sont souvent déçus, surtout si l’individu, oubliant ce qu’il doit aux autres, ne songe qu’à sa propre satisfaction. « La XIe étant la complémentaire de la Ve, il ne faut pas oublier qu’elle implique, comme cette dernière, un élément de dévouement dont l’être peut se reconnaître incapable, bien qu’il en ressente la nécessité et en recherche l’apparence »

 

En maison 12: la part est en position fâcheuse « sauf si, en acceptant le destin, il ne s’agisse d’un médecin dévoué à la souffrance humaine ou d’un reclus contemplatif, qui a choisi comme lot toutes sortes de renoncements. On a tendance à abuser de l’individu ainsi signé. Ou bien par un singulier tour d’es­prit et un manque de jugement, il s’impose à lui-même des tâches irréalisables et peu pratiques. Le natif est un désintéressé ou un besogneux, et souvent les deux ensembles. La réussite, ou plutôt la réputation, n’est pas impossible. Mais alors, il faut un bon thème et elle se manifeste par des moyens en harmonie avec la XIIe maison, c’est-à-dire ayant des rapports avec la diplomatie secrète ou l’occulte, comme le montrent les thèmes de Briand, de Nostradamus ou d’Hahne­mann. Elle peut aussi correspondre à une réputation originale, fâcheuse ou posthume » (). »

 

Abonnez-vous à la newsletter d'Étincelles Astro

 

Je vous enverrai un email par mois avec les dates de mes prochains stages et séminaires et des informations exclusives sur l'astrologie!

Vous vous êtes abonnés avec succès !

Share This